Bienvenue à Nods

Cœur battant de la région « Grand Chasseral », la commune de Nods et son majestueux Chasseral sur lequel trône son emblématique station de télécommunication ne vous sont certainement pas inconnus. Que vous soyez de passage ou désirant déposer vos valises pour quelques jours ou quelques années, soyez les bienvenus sur nos terres !

Nichée au pied du Chasseral, la commune de Nods se situe dans un cadre privilégié, proche de la nature, bénéficiant d’une vue imprenable sur les Alpes et la région des Trois-Lacs. Accessible en transports publics, à moins de 20 kilomètres de Bienne ou Neuchâtel, le village s’est développé de manière harmonieuse, lui permettant de garder son âme. Dotée d’une superficie supérieure à 2’600 hectares, notre commune partage ses frontières territoriales avec sept communes bernoises et deux communes neuchâteloises. Attractive à de nombreux égards, Nods dispose d’infrastructures adéquates permettant de déployer ses activités dans des conditions idéales tout en maintenant une quotité fiscale raisonnable.

Le tissu économique local est constitué d’activités très variées. D’une part, elles sont bien sûr liées au contexte à vocation rurale de notre région, référence est ici faite aux agriculteurs, aux bûcherons, ou encore aux producteurs de lait et de viande. Les commerces locaux proposent d’ailleurs toutes sortes de délicieux produits artisanaux. D’autre part, le village compte également de nombreux artisans et entreprises, actifs pour la plupart dans les domaines de la construction, de la manufacture et de la mécanique. D’un point de vue touristique, une offre variée déclinée au gré des saisons est disponible. Que ce soit dans les airs, sur roues, sur lattes ou à pied, les occasions d’exercer une activité sportive et de s’aérer l’esprit ne manquent pas. Pour terminer, les métairies, restaurants et hôtels sont prêts à vous accueillir à bras ouverts.

La commune de Nods compte quelques 800 habitants participant activement à la vie locale par l’intermédiaire des sociétés. En effet, ces dernières proposent de nombreuses activités sportives et culturelles permettant à la population de s’intégrer, de se maintenir en forme et de contribuer à son bien-être général.

En espérant que ces quelques lignes auront suscité votre curiosité pour une visite, ou plus si affinités, je vous souhaite, une fois encore, une chaleureuse bienvenue à Nods.

Mary-Claude Bayard, Maire

AGENDA

Janvier à Juin - derniers Jeudis du mois
Après-midi jeux sénior

Voir les informations

ACTUALITÉS

Votations du 12 mars 2023

Composition des bureaux Bureau de vote et de dépouillement Présidence : Mary-Claude Bayard Membres : Claude Alain Ro...

OFFICIEL

Historique

Dans les premiers siècles de notre ère, le Plateau de Diesse - tout comme une bonne partie de la Suisse actuelle - était rattaché à l'Empire romain. Il était recouvert d'épaisses forêts où vivaient - en plus du gibier que l'on trouve encore de nos jours - des ours, des sangliers et autres. Les Romains y avaient aménagé une voie de communication qui reliait Neuchâtel à Soleure, avec un relais fortifié à Diesse. C'était la ``Via d'Etra``, dont il reste le chemin des Mulets actuel.

Dans les premiers siècles de notre ère, le Plateau de Diesse – tout comme une bonne partie de la Suisse actuelle – était rattaché à l’Empire romain. Il était recouvert d’épaisses forêts où vivaient – en plus du gibier que l’on trouve encore de nos jours – des ours, des sangliers et autres.

Les Romains y avaient aménagé une voie de communication qui reliait Neuchâtel à Soleure, avec un relais fortifié à Diesse. C’était la « Via d’Etra », dont il reste le chemin des Mulets actuel.

Au début du XIIe siècle, le Plateau de Diesse devint propriété de l’Evêché de Bâle, qui partageait d’ailleurs ses droits avec les comtes de Neuchâtel. Par le jeu des héritages, les droits de la maison de Neuchâtel passèrent successivement aux comtes de Nidau (1216), puis à la ville de Berne (1375). Cet état subsista jusqu’à la chute de l’Evêché de Bâle.

Le village de Nods a dû être fondé vers le XIe siècle après l’invasion des Francs. Les avis sur l’étymologie de son nom divergent. Les uns prétendent qu’il est tiré du romain « Senturcenos », tandis que les autres pensent qu’il vient de « Neu-Diesse » (du fait que Nods aurait été la première commune organisée avec maire après Diesse), qui devient Nœuds, puis Nods.La paroisse catholique de Nods fut rattachée à celle de Diesse juste avant la Réforme et le resta jusqu’en 1798, année de la suppression de l’Evêché de Bâle.Les Bourgeois de Nods participèrent à la bataille de Morat sous la bannière de la Neuveville. Ils renoncèrent aux canons qui faisaient partie de leur butin de guerre et qui étaient trop lourds pour êtres ramenés sur le Plateau. Ils se contentèrent d’armes légères et d’une bannière bourguignonne.En 1797, Nods fut incorporé au département du Mont-Terrible et annexé à la France.Par le traité de Vienne de 1815, l’ancien Evêché de Bâle – Nods compris – fut rattaché au canton de Berne.Le 23 août 1798, le village fut ravagé par un incendie qui détruisit 27 maisons

Lors des plébiscites de 1974 et 1975 sur la Question jurassienne (maintien dans le canton de Berne ou rattachement à un nouveau canton du Jura à créer), le district de la Neuveville – et la commune de Nods qui en fait partie – ont opté pour la première solution. Tous deux sont donc restés bernois.

En 1988, jumelage avec la commune française de Nods sise dans le département du Doubs.

Sociétés locales

FSG Gymnastique

Rémy Geissbühler Les Combes 115
2518 Nods
Tel. 079 670 43 67

Société de Tir

Stauffer Maurice Franc-Alleu 1
2523 Lignières
Tel. 032 751 48 78

Société de développement

Par Mme Maryline Scemama
Chemin de Champ Villiers 15
2518 Nods
078 820 36 04

Écoles

Communauté scolaire du Plateau de Diesse

Déchetterie

Déchetterie

Place du Village 5
Ouverture le lundi de 08 h 00 à 12 h 00,
le samedi des semaines paires de 08 h 00 à 12 h 00.

Éco-point

Déchets compostables ménagers Gazon
Route de Lignières 22

Seuls les déchets verts doivent êtres déposés dans la benne à disposition. Les branchages sont interdits. Les branches sont à déposer près du stand de tir sur la place du foyer du 1er août. Une vignette forfaitaire annuelle de CHF 80.- par ménage est obligatoire pour tout utilisateur de cet écopoint. Il est strictement interdit de déposer tout autre objet dans la benne à déchets verts.